SALARIÉS

Pour évoluer dans l’entreprise

 Devenir tuteur pour transmettre ses compétences : un enjeu pour les seniors de la branche du BTP

Au titre des mesures d’aménagement il faut citer le tutorat ; les seniors sont certainement les salariés les mieux placés pour transférer compétences et connaissances aux nouveaux embauchés. Les qualités professionnelles et relationnelles sont valorisées et des formations de tuteurs peuvent être organisées pour vous accompagner.

L’exercice de la fonction tutorale est vivement encouragée par la branche du Bâtiment et des Travaux Publics. Des financements sont prévus à cet effet.

 La période de professionnalisation existe depuis 2004 ; elle a entre autres pour objectif de favoriser le maintien dans l’emploi ou de faciliter l’acquisition de nouvelles qualifications pour les salariés grâce à une formation en alternance.

La période de professionnalisation peut se dérouler :

  • à l’initiative de l’employeur, auquel cas le salarié ne peut refuser le départ en formation (sauf formation hors temps de travail),
  • à l’initiative du salarié, l’employeur est alors libre d’accepter ou de refuser la demande du salarié,
  • il n’y a pas de période de professionnalisation « type ». Sa mise en oeuvre suppose un travail préalable de personnalisation du parcours.

 

 

Parcours Senior - Parcours d’Avenir est un dispositif de professionnalisation durable qui permet d’envisager un aménagement de fonction ou une nouvelle évolution en étant accompagné et intégré dans sa nouvelle fonction.

Cliquez Parcours Senior - Parcours d’Avenir

 

 Le Droit Individuel à la Formation (DIF) est depuis 2004 un droit de chaque salarié
Le DIF peut être utilisé par le salarié dans le cadre d’un projet de formation commun, qui rencontre l’intérêt de l’entreprise et du salarié. Il peut être tout à fait bénéfique pour un salarié senior de réfléchir à l’opportunité de mobiliser ses heures acquises au titre du DIF pour faciliter son évolution ou agrémenter ses fonctions de nouvelles compétences.

Le droit individuel à la formation est une nouvelle modalité d’accès à la formation qui permet aux salariés de cumuler chaque année un crédit d’heures de formation (20 heures par an cumulables sur 6 ans) à utiliser, à leur initiative, après accord de l’employeur sur le choix de l’action de formation

 

Il appartient donc au salarié, dès lors qu’il remplit les conditions d’ancienneté requises (1 an d’ancienneté pour les CDI, 4 mois au cours des 12 derniers mois pour un CDD), de faire valoir son droit, c’est-à-dire de formuler, par écrit, une demande de formation.
Le salarié doit préciser, dans sa demande, la nature de la formation qu’il souhaite suivre au titre du droit individuel à la formation.

 

La mise en oeuvre du DIF suppose donc que le salarié élabore son souhait de formation. A cette fin, le salarié est invité à consulter les éventuelles priorités fixées par la branche et/ou l’entreprise en matière de DIF, afin de l’aider à cadrer sa demande.